Arthrose de l’arrière-pied 

DÉFINITION

L’arthrose de l’arrièrepied est une usure prématurée du cartilage au niveau de l’articulation de la cheville (Tibio-astragalienne) et/ou de l’articulation sous-astragalienne (entre l’astragale et calcanéum ou os du talon). Sans ce cartilage, les os frottent l’un contre l’autre au lieu de glisser. Cela cause des douleurs et des épanchements intra-articulaires.

LES SYMPTÔMES 

Il est fort probable que souffriez d’arthrose si vous avez des douleurs qui apparaissent notamment en cas de changement de temps ou à l’effort . Elles peuvent s’accompagner d’un gonflement de l’arrière-pied ainsi que d’un enraidissement de la cheville qui l’empêchent d’être mobile. Selon les patients, il est aussi possible de constater des craquements, des blocages ou encore le fait de boiter. Cette crise douloureuse peut ainsi durer entre trois et cinq jours.

LES CAUSES

Cette arthrose peut apparaître sans raison particulière (arthrose primitive) ou être causée par des spécificités morphologiques telles que le pied plat, la déviation du talon (varus, talon vers l’intérieur ou varus, vers l’extérieur). Des facteurs secondaires peuvent intervenir le plus souvent des séquelles d’un traumatisme ancien (fractures, entorses) ou des microtraumatismes répétés (sportif). Plus rarement cette arthrose peut résulter d’une maladie inflammatoire (polyarthrite)

LE DIAGNOSTIC ET LES TRAITEMENTS

En présence des symptômes décrits ci-dessus, une consultation chez un spécialiste s’impose. L’examen repose sur une radiographie pour visualiser la diminution du cartilage. Pour retrouver la cause de l’arthrose, il est parfois nécessaire de réaliser des examens complémentaires comme un scanner, un arthroscanner, une IRM, une échographie…

Pour freiner l’évolution de l’arthrose de arrière-pied, un traitement médical doit toujours mis en place en première intention. Il regroupe diverses actions comme une perte de poids afin de réduire la pression sur les articulations du pied, la prise de médicaments antalgiques et anti-inflammatoires pour diminuer la douleur. Des injections intra articulaires de corticoïdes voir de protecteurs du cartilage (viscosupplémentation) peuvent également être réalisées comme le port d’orthèses plantaires (semelles) qui permettent de corriger les déformations et limiter les mouvements douloureux.

 

NOUS CONTACTER

Tél : 04.92.15.45.50
 
MédiCall : 04.92.98.45.49 (Cannes)

 

Mail :
 
Secrétaire : 
En cas d'Urgence : 
04.92.07.78.13
(URG Parc Impérial)
 

Ces traitements sont efficaces un certain temps lorsque l’arthrose n’est pas à un stade trop avancé. Si tel est le cas, ou en cas d’insuffisance du traitement médical premier (échappement thérapeutique),le chirurgien orthopédique vous proposera alors une intervention chirurgicale. En fonction de votre situation (stade de votre arthrose) , elle peut consister en un traitement conservateur (conservation du cartilage restant) par un nettoyage arthroscopique, également appelé lavage ou débridement arthrocopique, correction d’une déformation favorisante (ostéotomies ou ré-axation du talon ou du tibia).

En cas d’arthrose trop évoluée il est discuté un traitement radical : l’Arthrodèse c’est-à-dire bloquer les articulations de l’arrière-pied (Tibo-astragalienne et/ou sous-astragalienne), Le cartilage très abîmé sera retiré et le tibia fusionné au talus et/ou le talus au calcanéum afin de supprimer toute douleur. La Prothèse permettant de conserver la mobilité de la cheville (tibio-astragalienne). Elle est composée d’une pièce métallique que le chirurgien fixe sur le tibia, dune seconde quil fixe sur le talus et dune pièce en polyéthylène qui crée une articulation entre les deux. Cette prothèse n’est possible que lorsque l’arthrose est centrée sur la cheville et que celle-ci est stable et donc que tous ses ligaments sont de bonne qualité mais aussi lorsqu’il n’y a pas de grosses déformations du pied ou de la jambe.

 

Quel que soit le traitement radical choisi (Arthrodèse ou Prothèse) Il est primordial de bien discuter de la meilleure solution avec le chirurgien orthopédique qui saura vous dire celle qui est la plus adaptée en fonction du stade de votre arthrose. L’arthrodèse est définitive (blocage de la cheville), même si elle permet de reprendre la marche mais peut nécessiter le port dorthèses plantaires ainsi quun chaussage adapté. La Prothèse permettant de conserver une mobilité de l’articulation de la cheville mais sa durée de vie nest que dune dizaine d’années (usure) ; elle pourra alors être changée ou retirée avec réalisation d’une arthrodèse (échec, usure prématurée).

Quelle que le traitement médical ou chirurgical, l’objectif est de diminuer la douleur, les signes de l’arthrose et d’améliorer la marche.

Centre de consultation

18 avenue Reine Victoria
06000 Nice

Mercredi toute la journée

Clinique du Parc Impérial

28 Boulevard Tzarewitch,
0600 Nice

Un jeudi matin sur deux

Clinique privée Oxford

33 Boulevard d’Oxford,
06400 Cannes

Lundi toute la journée