Métatarsalgies

Les métatarsalgies, de quoi s’agit-il ?

Le terme métatarsalgies regroupe l’ensemble des maladies se manifestant par des douleurs mécaniques situées sous l’avant du pied (Le Métatarse). Pour bien comprendre, il faut savoir que l’avant-pied est constitué de 5 os qui ont la particularité d’être longs et parallèles et qui sont prolongés par des phalanges.

C’est ce que l’on appelle les métatarsiens. Ces métatarsiens s’articulent avec le dos ou le coup du pied en amont et avec les orteils en aval. Ces articulations sont donc essentielles pour la marche mais aussi pour l’équilibre et la posture.

Les métatarsalgies sont la conséquence d’ un excès de contraintes mécaniques sous l’avant pied et sous les têtes métatarsiennes. Cet excès de contraintes mécaniques des articulations métatarso-phalangiennes va être à l’origine de la dégradation des structures plantaires de l’avant pied. c’est surtout le cas pour le deuxième métatarsien fréquemment le plus long.

On observe ainsi et de manière progressive une distension puis une rupture de la plaque plantaire. La stabilité des articulations n’est plus assurée et sous l’effet des tractions des tendons, les articulations se disloquent. L’orteil va se déformer en griffe avec sub-luxation puis luxation de la base phalangienne par rapport à la tête métatarsienne.

Les lésions souples au début se fixent définitivement, les durillons s’épaississent et les déformations d’orteils empêchent bientôt le chaussage.

Elles se traduisent par des douleurs sous forme de barre situées sous l’avant du pied et l’apparition de durillons qui sont la preuve des contraintes physiques subies. Ces douleurs apparaissent essentiellement lors de la marche mais aussi au travail ou encore lors du port de chaussures à semelles dures ou serrées et peuvent se propager jusqu’à la cheville voire même la jambe. Elles disparaissent la nuit lorsque vous êtes au repos.

Les causes des métatarsalgies

Les origines des métatarsalgies peuvent être diverses :

• Elles peuvent être liées à une anomalie architecturale du pied avec des métatarsiens trop longs ou trop penchés en avant et le plus souvent par une insuffisance d’appui sur le gros orteil lors d’un hallux valgus ou Rigidus avec transfert des charges sur les métatarsiens externes

• L’origine peut également siéger à distance des douleurs. c’est le cas des atteintes osseuses et articulaires de la jambe ou de la cheville : raideur de l’articulation, un équin (position fixée de la cheville vers le bas), une désaxation ou une anomalie congénitale du pied (pied creux…). il peut également s’agir d’une anomalie des tendons et des muscles (rétraction du tendon d’achille ou des gastrocnémiens cf Fig1) ou d’un défaut de commandenerveuse (anomalie neuro-musculo-tendineuse…).

• Elles peuvent être liées à un traumatisme de l’avant-pied. Sa violence peut entraîner des fractures au niveau de l’avant-pied provoquant une désorganisation des longueurs de métatarsiens, ce qui favorise l’apparition de douleurs. Il peut s’agir également d’un vieillissement du capiton plantaire. Dans ce cas, le coussinet sous les têtes métatarsiennes devient moins épais ce qui entraîne un contact plus important entre celles-ci et le sol.

 

Diagnostic et traitement

 

Si vous pensez souffrir de métatarsalgies, il est nécessaire de consulter un orthopédiste qui après un examen clinique complet confirmera le diagnostic et cherchera ensuite la cause de l’apparition de ces métatarsalgies. Il vous fera alors passer des radiographies des pieds et des chevilles pour détecter des anomalies morphologiques du pied.

Un traitement médical est toujours mis en place en première intention. Il consiste à limiter les douleurs lors de l’appui du pied et mettre en place les actions correctives appropriées selon la cause de l’apparition des métatarsalgies.

Cela commence par l’adoption d’un bon chaussage avec des chaussures larges, souples, amortissantes et sans talons hauts. Des semelles orthopédiques sont souvent proposées afin de mieux répartir les appuis pour atténuer les douleurs. Enfin des soins de pédicure peuvent être associés pour faire disparaître notamment les durillons même si l’effet n’est que temporaire.

 

NOUS CONTACTER

Tél : 04.92.15.45.50
 
MédiCall : 04.92.98.45.49 (Cannes)

 

Mail :
 
Secrétaire : 
En cas d'Urgence : 
04.92.07.78.13
(URG Parc Impérial)
 

Lorsque le traitement médical n’est plus ou pas assez efficace, un traitement chirurgical est alors discuté. Selon les cas, il est possible de procéder à :
• Une chirurgie conventionnelle à ciel ouvert qui permet d’intervenir sur les os, les tendons et les articulations en effectuant une incision de quelques centimètres.
• Une chirurgie percutanée : L’incision ne fait que quelques millimètres, les gestes effectués sur les os, les tendons ou les articulations sous contrôle radiologique.

Quel que soit le mode opératoire, le chirurgien orthopédique peut réaliser différents gestes :
• Des coupes osseuses également appelées ostéotomies qui ont pour but de corriger la longueur d’un métatarsien.
• Un traitement des articulations détériorées qui peut consister en une libération ou un blocage articulaire.
• L’allongement, la section ou le transfert tendineux pour corriger les déformations au niveau des orteils.
• L’allongement de groupes musculaires notamment en cas de rétractation des muscles et des tendons du mollet.

Dans tous les cas, l’objectif de la chirurgie est de vous permettre de retrouver une marche chaussée sans douleur une fois le délai de consolidation osseuse de trois mois passé.

Centre de consultation

18 avenue Reine Victoria
06000 Nice

Mercredi toute la journée

Clinique du Parc Impérial

28 Boulevard Tzarewitch,
0600 Nice

Un jeudi matin sur deux

Clinique privée Oxford

33 Boulevard d’Oxford,
06400 Cannes

Lundi toute la journée