Griffes d’orteils

Les griffes d’orteils ou les déformations des orteils

Les griffes d’orteils se définissent comme des déformations des orteils qui peuvent atteindre les quatre orteils externes. À l’état normal, les orteils sont alignés les uns à côté des autres, avec les griffes d’orteils, ceux-ci se rétractent sur eux-mêmes au point de rendre le chaussage difficile.

D’où cela vient-il ?

Les griffes d’orteils sont la conséquence de déformations osseuses ou de rétractations d’origine tendineuse ou articulaire. Elles peuvent être la conséquence le plus souvent d’un problème mécanique par déformation du gros orteil (Hallux valgus) avec excès d’appui sur l’extérieur du pied.

Plus rarement une pathologie neurologique ou rhumatismale. Des déformations peuvent être d’origine osseuse (les phalanges), articulaires inter-phalangiennes ou tendineuse c’est-à-dire les fléchisseurs et les extenseurs.

Au départ, la griffe d’orteil se caractérise par un orteil souple qu’il est possible de remettre à sa place en tirant dessus et de les maintenir par un manchon de protection du commerce.

Puis, il va se raidir avec impossibilité de le repositionner. Peu à peu ces déformations vont engendrer un conflit excessif des orteils entre eux, de l’orteil contre le sol ou contre la chaussure.

De ce fait, des douleurs vont apparaître mais aussi des durillons et des cors sur le dos de l’orteil ou sur sa pulpe. Ces derniers peuvent s’ulcérer entraînant une plaie qui peut être très profonde touchant l’articulation et créer une infection.

Quels traitements existe-t-il ?

 

En règle générale, ce sont les douleurs associées à des difficultés de chaussage qui vous amènent à consulter un professionnel.
Pour établir un diagnostic, celui-ci va effectuer un examen clinique de ces déformations des orteils. Ensuite, afin de pouvoir examiner les segments osseux ainsi que les articulations, il vous fera passer une radiographie. Une échographie peut aussi être nécessaire pour examiner les tissus péri-articulaires, parfois un scanner ou un IRM pour les structures osseuses et les tissus.

Grâce à ces examens, votre médecin traitant peut déterminer le traitement à mettre en place. La première chose à faire est de changer de chaussage pour des chaussures larges et souples afin d’éviter le contact avec les zones où sont localisées les douleurs.

En complément, des séances de rééducation sont envisageables pour réaliser des exercices d’étirement qui vont aider à lutter contre la déformation.

Par ailleurs, il existe des solutions prises en charge par un podologue comme des semelles orthopédiques qui vont rééquilibrer les appuis au sol et ainsi soulager les douleurs. Et pour maintenir les orteils dans la bonne position, il est aussi possible d’utiliser des orthoplasties qui sont des tuteurs en élastique.

 

NOUS CONTACTER

Tél : 04.92.15.45.50
 
MédiCall : 04.92.98.45.49 (Cannes)

 

Mail :
 
Secrétaire : 
En cas d'Urgence : 
04.92.07.78.13
(URG Parc Impérial)
 

Mais, lorsque la maladie est trop avancée, que les douleurs deviennent insupportables ou encore que le risque de lésion cutanée pouvant entraîner une infection est trop important, il faut alors passer à l’étape supérieure avec une intervention chirurgicale. Elle permet d’intervenir sur les différents éléments provoquant les griffes d’orteils.

Ainsi, en cas de déformation osseuse, le chirurgien orthopédique réalise des ostéotomies pour corriger l’axe de l’orteil ou un raccourcissement osseux. Lorsque la déformation est d’origine tendineuse, l’opération a pour but de sectionner ou allonger le tendon rétracté. Et, si la déformation est articulaire, il faut libérer ou bloquer l’articulation pour qu’elle atteigne la bonne position.

Ces interventions peuvent être réalisées par une chirurgie conventionnelle dite à ciel ouvert et de plus en plus par des gestes percutanée mini-invasifs. Suite à l’opération, un pansement sera mis en place pour maintenir les orteils en place jusqu’à la cicatrisation. Vous pourrez donc marcher mais avec parcimonie. Quatre à six semaines sont nécessaires avant de pouvoir répondre une vie normale.

Centre de consultation

18 avenue Reine Victoria
06000 Nice

Mercredi toute la journée

Clinique du Parc Impérial

28 Boulevard Tzarewitch,
0600 Nice

Un jeudi matin sur deux

Clinique privée Oxford

33 Boulevard d’Oxford,
06400 Cannes

Lundi toute la journée