Névrome de Morton

Névrome de Morton : Comment le reconnaître et le soigner ?

Le névrome de Morton aussi appelé névralgie inter-métatarsienne ,est une compression du nerf qui assure la sensibilité de la commissure interdigitale.
Juste avant leur division, au niveau de l’espace entre les têtes métatarsiennes, ces nerfs traversent un tunnel fibreux appelé « canal métatarsien ».
Cette compression est réalisée lors de la marche lorsque le pied effectue des impulsions. Il peut se situer entre le troisième et le quatrième orteil mais on le trouve aussi parfois au niveau de second espace métatarsien. Il peut être sur plusieurs espaces et toucher un pied ou les deux.

Quels sont les symptômes ?

Le névrome de Morton se caractérise par une irritation qui provoque des douleurs généralement ressenties sous l’avant-pied en dessous ou entre les orteils lorsque le patient marche.
Cette douleur peut s’apparenter à une impression de ressentir un« clou » dans le pied, une brûlure ou encore des décharges électriques dans les orteils qui peuvent remonter jusqu’à la cheville.
Au fil du temps et de la marche, l’irritation du nerf va s’intensifier ce qui va le faire épaissir au point de voir apparaître un renflement. C’est ce dernier qui est désigné par le terme de névrome.
Au fur et à mesure que la maladie s’aggrave, les orteils peuvent devenir insensibles ou provoquer des sensations d’engourdissement qui sont peu agréables.

Comment soulager la douleur ?

En cas de crise, il est conseillé de se déchausser et de se masser le pied afin d’atténuer la douleur. Mais, cela ne va vous soulager que sur le coup. Il est indispensable de consulter un chirurgien orthopédique pour qu’un traitement soit mis en place.

Il est nécessaire de commencer par localiser le névrome de Morton avec précision par la réalisation de tests mais aussi grâce à une radio voire une IRM ou une échographie pour pouvoir visualiser le renflement du nerf.

Suite à cela, des traitements peuvent être mis en place comme le port de semelles orthopédiques portées de façon systématique afin d’éviter les pressions exercées sur le nerf et ainsi apaiser son irritation.

De plus, des infiltrations de corticoïdes peuvent aussi être effectuées. Leur effet de soulagement de la douleur peut être temporel ou définitif.

Cependant, il faut savoir que ces traitements sont inefficaces chez certains patients, la seule solution est alors un acte chirurgical. Si rien n’est fait, les douleurs vont s’intensifier au fil du temps et la gêne devenir encore plus importante.

Selon votre cas, plusieurs types de chirurgie peuvent être envisagés pour traiter un névrome de Morton, quasiment toujours sous anesthésie loco-régionale en Chirurgie Ambulatoire :
• La neurolyse : Pour retirer la compression du nerf, le chirurgien orthopédique coupe le ligament inter-métatarsien qui comprime le nerf et retirer un petit kyste ou bursite infammatoire, qui comprime le nerf.
• Le neurectomie : L’opération consiste alors à retirer le nerf douloureux. Cela engendre donc une insensibilité des orteils en rapport avec celui-ci.

Dans les deux cas, le chirurgien va choisir l’emplacement de la cicatrice en fonction de l’avancement de votre pathologie et de vos habitudes de travail.

Il faut compter environ 21 jours pour parvenir à une cicatrisation complète. Durant ce temps, il est conseillé de limiter la marche afin d’éviter toute récidive du névrome de Morton. Un arrêt de travail est généralement nécessaire après l’intervention chirurgicale. sa durée est en moyenne d’un mois mais dépend de votre activité professionnelle et des gestes chirurgicaux réalisés.

 

NOUS CONTACTER

Tél : 04.92.15.45.50
 
MédiCall : 04.92.98.45.49 (Cannes)

 

Mail :
 
Secrétaire : 
En cas d'Urgence : 
04.92.07.78.13
(URG Parc Impérial)
 

Centre de consultation

18 avenue Reine Victoria
06000 Nice

Mercredi toute la journée

Clinique du Parc Impérial

28 Boulevard Tzarewitch,
0600 Nice

Un jeudi matin sur deux

Clinique privée Oxford

33 Boulevard d’Oxford,
06400 Cannes

Lundi toute la journée